Vous êtes ici : Les Carrefours de Bransat > 2011 > Antoine Sfeir ... Les révolutions arables : et après

Antoine Sfeir ... Les révolutions arables : et après

Imprimer

Envoyer à un ami

LES REVOLUTIONS ARABLES : ET APRES ?

 
avec  Antoine SFEIR

Journaliste – Chroniqueur – Enseignant - Directeur des Cahiers de l’Orient
Antoine Sfeir, journaliste – chroniqueur, spécialiste du Moyen Orient et du monde arabe,  nous a présenté son analyse des révolutions arabes et de leurs conséquences géopolitiques.

Un vent de révolte a soufflé dans le monde arabe : après la chute de Ben Ali en Tunisie puis celle de Moubarak en Egypte, le mécontentement a gagné les pays arabes, du Maghreb au Moyen-Orient, l'un après l'autre. Et en Lybie, la communauté internationale a souhaité intervenir pour protéger les populations civiles et soutenir leurs aspirations. 

Pour Antoine Sfeir, "la révolte arabe à laquelle nous assistons actuellement est d'abord un soulèvement contre les régimes en place, contre la corruption et la confiscation de leur liberté". Il a expliqué les raisons de ce mouvement, leur déroulement et présenté l’autre Moyen-Orient qui se dessine. En effet, selon lui, il faut prendre en compte les affiliations religieuses, pour comprendre les deux grands blocs qui se dessinent: les populations sunnites et les populations chiites, avec une Egypte qui peut redevenir un pôle central pour le monde arabo-musulman. De grands points d'interrogation subsistent comme celui de l'Iran, pays persan et non arabe, où des pouvoirs s'affrontent sans qu'il soit possible aujourd'hui de dire qui l'emportera.

        "Si nul ne peut savoir ce qui en sera demain, on ne peut contester qu'un vent nouveau souffle sur le Moyen Orient", estime-t-il. Tout peut arriver, le pire comme le meilleur. De nouveaux dictateurs peuvent confisquer ces élans de liberté, comme peuvent s'établir de nouvelles structures étatiques respectueuses des droits. La reconstruction du Moyen Orient est encore à venir. 
 


Né à Beyrouth, au Liban, Antoine Sfeir est journaliste et professeur franco-libanais, spécialiste du Moyen-Orient et plus généralement du monde arabe. Directeur des Cahiers de l'Orient, il préside également le Centre d'études et de réflexions sur le Proche-Orient et il est professeur en relations internationales au CELSA.
De 1968 à 1976, il est coresponsable du service étranger du quotidien francophone libanais L’orient- Le Jour. Jusqu'en 1989, il est journaliste à La Croix et au Pèlerin. C'est également un collaborateur du journal Le Point, du Quotidien de Paris, de l’Evènement du Jeudi,  ainsi que des revues Études, Esprit, Afrique et Asie Moderne et Politique Internationale. Il fonde en 1985 les Cahiers de l'Orient, produit à 4 200 exemplaires chaque trimestre. Ce journal se veut une fenêtre ouverte sur la Méditerranée et repose sur une charte rédactionnelle fondée sur la francophonie.
Antoine Sfeir est consultant de diverses émissions radio ou télévisées sur les thèmes de l’islam et du monde arabe, auxquels il a consacré de nombreux ouvrages. 
Retour